Ce qui a fait l'originalité du monde juif va-t-il finir ?

Il me semble qu'être juif (je ne le suis pas, nul n'est parfait) c'est avoir deux états à la fois sans que l'un soit plus essentiel que l'autre, comme un photon est onde et particule.

C'est d'abord être membre d'un Etat, comme le français ou l'allemand. Et l'être avec un don total de soi comme l'histoire et les guerres l'ont révélé en nous laissant des artistes, des savants, des héros et des cimetières juifs, sans lesquels ces états et ces nations ne seraient pas ce qu'elles sont.

Mais c'est aussi appartenir à une communauté qui transcende ces nations, communauté hors du temps, exigeante pour elle même et solidaire. Et une communauté qui reste soudée au point que même lorsque les nations s'entre-tuent, la voie du dialogue et de l'échange y reste ouverte. L'histoire l'a mille fois prouvé.

Or qu'il puisse exister des liens volontaires, ne procédant d'aucune contrainte, au delà des communautés nationales, est inacceptable aux chantres des nations. Il semble donc inévitable que chaque crise identitaire ou nationaliste soit associée à des poussées d'antisémitisme. L'histoire en donne mille exemples et pas seulement au vingtième siècle. Ce n'est pas les croyances ou les symboles du peuple juif qui sont en cause, mais son existence même comme traître (potentiel ? ) à la communauté nationale en crise.

Je vois aujourd'hui deux menaces au monde juif, dans cette ligne de pensée.

L'une est que l'espoir d'Europe s'abîme doucement dans l'indifférence (avant l'hostilité ?), ce qui pourrait nous conduire à des replis identitaires et nationalistes et donc à de nouvelles poussées d'antisémitisme. L'Europe peut-elle reprendre les couleurs de la vie dans son organisation hachée et tentaculaire, sa fausse Constitution et ses intérêts nationaux tant préservés ?

L'autre ne vient-elle pas du monde juif lui même, qui semble peu à peu identifier son avenir à celui de l'état d'Israël et oublie ainsi sa composante universelle qui en a fait sa spécificité exceptionnelle et sa grandeur ? Nous aurions tous quelque chose à perdre à cette réduction à une nation de plus...

Back to top