irving_200_rightIrving Schlein est un compositeur américain qui a vécu et travaillé sa vie entière à New York. Il fut diplômé de Julliard en 1930 et il a étudié la composition avec Aaron Copland, Roy Harris, Wallingford Riegger et Roger Sessions. Son oeuvre "Dance Overture" lui a valu un premier prix à une compétition dont Paul Hindemith était un des trois jurés. Il a réalisé une oeuvre considérable constituée de centaines de compositions dans presque tous les genres musicaux.

De 2001 à 2008, la musique d'Irving Schlein a retrouvé vie grâce à une collaboration exceptionnelle avec certains des meilleurs interprètes de St Petersburg en Russie. Pratiquement toutes ses compositions sont maintenant passées de leur forme manuscrite à l'édition electronique. Des séances d'enregistrement ont eu lieu avec ces musiciens et ont permis de produire 14 CDs. On y trouve toute son oeuvre pour musique de chambre, plusieurs concertos pour piano, des symphonies et la plupart des oeuvres pour piano, cor, flute, cordes et instruments à vent. Cette renaissance a été l'oeuvre de son fils, Peter Schlein.

Son site web (travail de votre serviteur) permet de connaitre ce compositeur, le catalogue de l'oeuvre, de lire des extraits de partitions, d'en acheter, d'écouter des extraits d'oeuvres enregistrées et de les acheter en téléchargement en .mp3.

Traduction :

Irving Schlein was an American composer who lived and worked his entire life in New York City. He was a 1930 Juilliard graduate and studied composition with Aaron Copland, Roy Harris, Wallingford Riegger and Roger Sessions. In a 1947 competition, with Paul Hindemith as one of three jurors, Schlein’s "Dance Overture" won First Prize. He produced a large body of work comprising hundreds of compositions across diverse musical genres.

From 2001 to early 2008, Irving Schlein’s music came to life through a unique collaboration with many of the finest musicians in St. Petersburg, Russia. Nearly all of Schlein’s musical repertoire was transcribed from their original manuscripts to electronic form. And dozens of recording sessions produced 14 CDs, including all his chambers works, many piano concertos and symphonies, and works for horn, flute, strings and woodwinds. This “musical discovery” was the brainchild of his late son, Peter Schlein.

This website provides a snapshot into the world of Irving Schlein.

Back to top