amour indienChers parents et amis,

 

 

Voici donc encore une année qui s'achève, étrange, et dont nous avons bien du mal à apprécier l'impact sur nous et sur ceux qui nous sont chers. 

Le virus a touché certains de nos proches, mais il a eu l'attention de ne pas les anéantir. Souhaitons que les phases à venir conservent cette délicatesse... Nous espérons, avant toute chose, qu'il en est et sera de même pour chacun d'entre vous.
Ce confinement a eu aussi un aspect positif en montrant que, peut-être, nous n'avions pas besoin de l'agitation à laquelle nous sommes habitués pour être heureux ?

Pour respecter la tradition, voici donc quelques nouvelles de notre famille proche et de nous.

 

soleil

 

 Nos voyages prévus ont été, bien entendu, annulés ou reportés. Notre saison musicale, qui a pour nous beaucoup d'importance, a été sérieusement écornée. Bravo au passage à tous les artistes qui, d'une façon ou d'une autre, ont su continuer, faire passer par Zoom, YouTube, etc. des moments que nous avons partagés avec eux, sans pouvoir, hélas, les en remercier de vive voix. Cette floraison d'événements sera peut-être un avant-projet d'une autre utilisation d'internet qui ne peut qu'y retrouver sa dignité.
À ce sujet, j'ai fermé mes "facebook" et autres liens sociaux qui me semblent devenus un déchet non recyclable du produit de la connerie humaine. 

 

 Comme nous le répétons chaque année, nous continuons à habiter avec plaisir notre maison de la Hacquinière. Ceci en dépit de l'entretien qu'elle demande, petite activité physique bienvenue en ces temps d'isolement un peu passif. Ce fut le cas particulièrement cette année où nous y avons séjourné plus que de coutume. La proximité d'une forêt où nous pouvons aller à pied n'est pas sans charme et nous en avons usé. Peut-être n'avions nous jamais comme cette année vu le défilement des saisons. Notre fixité nous a offert un printemps splendide et l'été qui a suivi ne l'était pas moins.

2020 3

 

 

Quant à l'automne, il fut comme toujours flamboyant et nous en avons aussi profité.

 

2020 4

 

 

 

 

 

 Grâce à une caméra discrète, il s'est bien confirmé que nous ne sommes pas les seuls habitants de nos terres. Des blaireaux, des renards et les chats des voisins se manifestent avec prudence la nuit et font quelques dégâts dans le jardin. A suivre...

 2020 5

 

 

 Il vient aussi de nous arriver un chat tout neuf que nous essayons de protéger de l'appétit de nos visiteurs nocturnes. Car, tout le monde sait que la Nature est un lieu de bonté et de tolérance où cependant le plus fort bouffe le plus faible. Ce qui, au passage, est politiquement incorrect.

sylvie

 

 

 

Voilà pour nos joies "agriculturelles" qui nous ont bien occupés et nous ont fait découvrir ces aspects un peu cachés d'un monde que nous ne regardons plus que pour le consommer !

 

 Serge et Laurent souffrent l'un comme l'autre d'activités mises à mal par la Covid. Reprise en vue ? Leurs épouses (Caroline chez Astra-Zeneca et Sylvie, styliste) sont moins touchées et le travail à distance peut même pousser à faire des journées de 10 à 12 heures...

 

 Les petits-enfants poursuivent leurs chemins avec bonheur. 

Léanne (27 ans) exerce son métier d'ostéopathe et le développe sur la zone de Paris-Saclay. Elle a un compagnon avec qui elle prévoit de construire une maison dans la vallée de Chevreuse. C'est évidemment une grande source de joie pour nous !

Maxime (23 ans) termine un master de Finance à l'ESCP et va entrer bientôt dans la vie active.

Quant à Clara (21 ans), elle continue son cursus à l'EM-Normandie. Elle part début janvier à Oxford pour un séjour de quelques mois.

 

Les deux Verglas de la Hacquinière pensent à vous tous, que l'année difficile a éloignés provisoirement et se réjouissent d'avance de rattraper bientôt le temps perdu. 

Bonnes fêtes 2020 à tous et faisons ensemble le voeu que 2021 soit bienveillante !

 

2020 122020 82020 10